[]
Philopsis

La théorie (Editions Lambert-Lucas, 2018)

lundi 12 novembre 2018, par Demulier Gaétan, Guimbail Didier, Laupies Frédéric, Touchet Philippe


Quatrième de couverture :

Présentation de la collection
Destinée aux étudiants, utile aux enseignants, recommandée aux esprits curieux, la série "Notions" est consacrée au traitement des notions inscrites, années après années, aux programmes des capes et des agrégations de philosophie. Rédigée par des professeurs de classes préparatoires, elle montre comment, en fréquentant les grands auteurs, élaborer un chemin spéculatif original, cohérent et dialectique. Soucieux de rigueur conceptuelle, les auteurs suggèrent des parcours de pensée inventifs respectant les complexités, l’histoire et la fécondité des thèmes abordés.

LA THEORIE - Bien que souvent associée à d’autres notions (telles que l’expérience, la pratique, etc.), la théorie vaut d’abord en tant que concept en soi. Or, de la theoria grecque à la démarche théorique de la science moderne, la théorie est un discours toujours plus présent, et toujours plus fécond, survivant à toutes les antinomies. Si la contemplation antique se donnait comme un accès immédiat à la vérité et à l’être, la théorie des Temps Modernes est devenue un instrument changeant, parfois simplement descriptif des phénomènes. Un renversement s’est opéré depuis les Grecs et c’est ce renversement qui est interrogé ici. Peut-on comprendre la théorie comme un rapport abstrait et distant aux phénomènes ou conserve t-elle dans sa visée, la perspective de vérité que Platon lui assignait dans la République ou le Phédon ? Est-elle un discours parmi d’autre - un système de représentations destiné à donner de la cohérence à la pensée -, ou recherche t-elle toujours, par-delà la pensée, l’unité de l’être ?

 


| Philopsis éditions numériques | ISSN 1954-3689 |

SPIP

Soutenir par un don