Fonction et objets de > chez Aristote

Cet article consiste en une étude des différences occurrences de l’expression «philosophie première » dans le corpus aristotélicien. Une interprétation devenue courante, soutenue en particulier par A. Mansion, veut que « philosophie première» renvoie toujours à la science théologique de Métaphysique E 1. On cherche au contraire à montrer que l’expression couvre en réalité une grande partie des objets traités par l’ensemble de la Métaphysique, parmi lesquels, par exemple, l’étude de la forme comme substance première, l’examen des axiomes, la réfutation des Idées. Pour ce faire, on s’intéresse à la fonction argumentative de l’expression dans ses contextes d’apparition, en montrant qu’elle sert quasi systématiquement à indiquer les limites de la physique. L’expression « philosophie première » a ainsi un sens architectonique et une fonction de démarcation. La pluralité des objets qu’elle recouvre, cependant, n’entraîne pas sa dispersion entre plusieurs sciences mais en fait un concept englobant. Il est donc légitime de se servir de l’expression pour poser la question de l’unité de la science recherchée par Aristote.

Document joint