Dans le contexte de la réaction romaine aux guerres de religion françaises, Giovanni Botero, premier théoricien de la raison d’Etat, effectue une opération originale: il place la question économique au cœur même de la pensée politique et de la théorie de l’Etat. L’enjeu est de définir une pensée de l’Etat entièrement fondée sur une idée de puissance qu’il oppose explicitement au concept de souveraineté. Contre la nouvelle théorisation juridico-politique d’origine française qui ne cesse de se répandre en Europe, Botero propose ainsi un modèle politique qui allie l’analyse machiavélienne des rapports de force et l’étude des conditions du développement économique des Etats.

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00119955/document