On se propose d’esquisser ici ce que pourrait être la relation entre la sphère politique et la sphère religieuse de l’existence. Il s’agit donc d’aller, si possible, à l’essence même de la politique et de la religion mais en cherchant ce que la compréhension juste de chacun des deux phénomènes peut apporter à la compréhension de l’autre. Le point de départ de ma réflexion est la distinction établie par Bergson entre société close et société ouverte, mais je modifie un peu le sens et le fonctionnement de cette distinction en faisant l’hypothèse que l’existence politique (qui n’est guère thématisée dans les Deux sources de la morale et de la religion ni en général dans l’oeuvre de Bergson) est un moment nécessaire, un moment fondateur dans le passage de la société close à la société ouverte, au sens où elle marquerait le seuil à partir duquel la société ouverte est possible…

Documents joints