La tension du rapport que l’image entretient avec le sens mis au jour par l’intentionnalité husserlienne témoigne d’une difficulté que les analyses phénoménologiques sont loin d’avoir épuisée, qui concerne le lien entre la théorie de l’imagination et la théorie de la constitution. Que de cette difficulté la question de la présence ne soit pas une confirmation, mais une solution, c’est ce que les analyses de Henri Maldiney nous invitent à considérer avec attention, lorsqu’elles critiquent la théorie de l’intentionnalité en examinant l’image sur le plan pictural et existentiel. Si Maldiney a développé depuis Regard, parole, espace une interrogation en direction de la présence qui ne connaît pas d’égal en radicalité et en richesse descriptive, c’est également pour remettre en question le statut du sens de l’expérience qui se dégage des analyses phénoménologiques. Cela se passe comme si, prenant son essor à partir de la théorie des actes de la conscience, l’esthétique d’Henri Maldiney se laissait imprégner de l’inspiration des grands maîtres de la peinture et du bouleversement à l’œuvre dans les troubles psychiques dont l’analyse existentiale a patiemment fait la lecture, pour nous proposer une pratique renouvelée de la phénoménologie, qui octroie au sens une nouvelle envergure.

Document joint