Entrées par André Gravil

, ,

Bonheur et finitude dans la Critique de la raison pratique de Kant

« Être heureux, écrit Kant dans la Critique de la raison pratique, est nécessairement ce que désire tout être raisonnable mais fini ; c’est donc aussi un inévitable principe déterminant de sa faculté de désirer. Car être satisfait de son existence entière n’est nullement une possession originelle et une félicité qui supposerait la conscience de se suffire […]