Qu’est-ce aujourd’hui qu’un collectif ? Telle est peut-être la question des questions qui se pose à notre époque. Sociologues et théoriciens de la politique y réfléchissent bien entendu depuis des siècles, mais elle devient de plus en plus urgente au fur et à mesure que nos modes d’interaction et d’interdépendance se complexifient, s’intensifient et se diversifient. Ce numéro spécial de Multitudes entend l’aborder de front, ce qui implique toutefois de la diffracter en une multiplicité de problèmes adjacents. « Pourquoi et au nom de quoi agissons-nous ensemble ? », « Comment échouons-nous à mieux être et agir ensemble ? », « Comment pourrions-nous y réussir autrement ? », « À quoi tenons-nous ? » : autant de questions dont la réponse s’accorde au terme même de « multitudes », tant les modes de production du collectif, échappant aux modèles et concepts élaborés par la philosophie politique classique, sont aujourd’hui multiples, proliférants, objets d’expérimentations dans des champs hétérogènes, tenant tout autant de l’action que de la théorie.

(Yves Citton, Dominique Quessada)

https://www.cairn.info/revue-multitudes-2011-2-page-12.htm