Entrées par Marie Souviron

,

Diderot, Langres et la religion

« Tout est dit et l’on vient trop tard » Depuis le chanoine Marcel, des érudits locaux aussi bien que les savants les plus célèbres et les plus pertinents ont épluché et continuent à éplucher les archives de Langres, de Chaumont et de Châlons-sur-Marne pour essayer de découvrir « sur le terrain » les traces du passage de l’enfant […]

,

Diderot dans l’allée des Marronniers. Etre matérialiste en 1747

Nous ne nous lancerons pas dans ce qu’on pourrait appeler, non sans quelque pédantisme, une historiographie du déisme de Diderot. Pour nous, les jeux sont faits, dès 1746 (sinon bien avant, car, pour écrire « dans la semaine sainte », une œuvre aussi lapidaire et complexe que Les Pensées philosophiques, il fallait que la pensée en eût mûri depuis longtemps)  : « sceptique » est un euphémisme pour « athée » (« athée sceptique » pour employer la bizarre terminologie de Diderot), athée tranquille et non « athée fanfaron ». Alors ? Curieuse idée, dira-t-on, de s’intéresser à une des œuvres […]