Entrées par Annie Ibrahim

,

Le statut des anomalies dans la philosophie de Diderot

L’intérêt pour le monde vivant, dans la pensée française du 18e siècle, c’est à la fois la « curiosité » et l’inquiétude devant les organismes monstrueux : penseurs, savants, philosophes et médecins sont soumis à l’ancienne conviction qu’il y a de l’ordre dans la Nature. Bien avant que Diderot ne rencontre cette question, les monstres sont des « faits contradictoires » qu’il faut réduire à l’ordre, car ces interruptions ou subversions du mécanisme […]

,

Maupertuis dans le Rêve de D’Alembert : l’essaim d’abeilles et le polype

Diderot accomplit dans Le Rêve la construction d’une forme philosophique inédite, celle d’une « cohérence contradictoire » seule capable de soutenir le monisme matérialiste affirmé depuis la Lettre sur les aveugles et pleinement revendiqué dans les Éléments de physiologie. Dans cette aventure, Diderot convoque une assemblée implicite, nombreuse et hétéroclite, dont le foisonnement est favorisé par la forme dialoguée et les jeux […]

,

Diderot et les métaphores de l’animal : pour un antispécisme ?

Dans le troisième entretien du Rêve de d’alembert, Julie de Lespinasse – femme philosophe, elle-même peut-être hybride ? – adresse au personnage du médecin Bordeu une question qui lui brûle les lèvres : « Une question qui m’a cent fois passé par la tête et que je n’oserais faire qu’à vous : Que pensez-vous du mélange des espèces […]